vendredi 30 décembre 2011

Les larmes interdites

Présentation de l'éditeur


En 1973, je suis venue au monde, quelque part dans une jungle féerique du Cambodge. J'étais une petite fille prête à dévorer la vie, amoureuse de son papa. Cette histoire aurait pu être celle d'un conte de fées. Mais les adultes n'aiment pas les contes de fées, et Pol Pot avait de grands desseins pour un Cambodge nouveau. Haute comme trois pommes, c'est ainsi que j'entrai par la force, la peur et la violence dans l'univers des grands. La révolution était en marche et les enfants devaient devenir des adultes. J'avais deux ans, un nouveau père et une nouvelle mère uniques : l'Angkar. J'apprenais un jeu qui me dépassait où, pour ne pas perdre, il fallait survivre. Où, pour survivre, il fallait résister à une mort qui offrait pourtant plus de douceur que la vie. Dans ce jeu, le rire était criminel mais les larmes étaient interdites.

Biographie de l'auteur

Navy Soth est arrivée en France au début des années 1980. Elle est maman d'une petite fille. Sophie Ansel a vécu plusieurs années en Asie. Elle est écrivain et réalisatrice. (Amazon)

Mon avis : 

Avant toute chose, voici le lien pour accéder au site : http://leslarmesinterdites.com/live/ 
C'est l'histoire d'une enfant qui a appris à grandir dans la souffrance, la douleur, la mort et… l'espoir. Aussi cruel qu'un camp de concentration, on suit la vie de ces bagnards cambodgiens travaillant tête baissée pour ne pas croiser le regard de leurs bourreaux, les Khmers rouges.

La Noireaude, petite fille pleine de vie et amoureuse de son papa, fête le Nouvel An quand les Pyjamas Noirs débarquent dans leur village, expulsant les villageois vers les campagnes.

C'est le début d'un génocide tragique qui aura laissé un grand nombre de morts. La nouvelle organisation mystérieuse aux yeux des cambodgiens, l'Angkar, élimine ce peuple qu'il considère comme impur. Durant des années, La Noireaude et sa famille côtoient la faim, la souffrance et la mort de leurs proches. Malgré la maltraitance que chacun subit, La Noireaude a appris de ses parents à se soumettre tout en gardant une certaine fierté dans le cœur.

La guerre éclate, les vietnamiens envahissent le Cambodge et chassent les Khmers rouges. La Noireaude et le reste de sa famille parviennent à se réfugier en Thaïlande où ils sont accueillis par les Nations Unies, en traversant de nombreux terrains minés.

Cette histoire m'a touché au plus profond de moi. C'est raconté avec une telle candeur qu'on a envie d'intervenir auprès de cette enfant. Soutenue par des parents courageux, l'auteur a pu garder une certaine humilité et se raccrocher à un espoir alors inexistant.

Les mots de cette enfant nous font comprendre qu'elle subit la vie, les faits et détails nous vont droit au cœur. Nous vivons avec elle sa souffrance, sa solitude et ses quelques petits rêves qui lui restent. 

A lire impérativement pour se rendre compte que la vie que nous menons n'est pas si moche. L'histoire de la Noireaude est un témoignage poignant qui relate un volet de l'histoire du Cambodge sans doute méconnu dans les détails. 

Ce livre nous apprend à devenir un peu plus humble. L'histoire de la Noireaude nous redonne de la Force. Assez dur à lire mais pas insurmontable. On a envie d'encourager cette petite qui s'accroche à la vie avec le peu d'éléments qui lui reste. Nous, les adultes, nous devrions en prendre de la graine.

C'est un coup de cœur pour moi.

Ma Note : 5/5 Coup de coeur.

mardi 6 décembre 2011

L'homme sans passé

A Los Angeles, un homme agonise dans une ruelle. Aux policiers dépêchés sur place, il murmure quelques mots : il cherche son fils... Elvis Cole. Quand le célèbre détective arrive sur les lieux, il est trop tard, l'inconnu vient de rendre son dernier souffle. Cet homme mystérieux serait donc son père ? Les souvenirs affluent alors : sa mère, mentalement fragile; lui, enfant livré à lui-même; et ce père, désespérément inconnu. Accompagné de ses fidèles acolytes, Elvis Cole va se lancer dans la plus douloureuse des enquêtes personnelles. Et il n'est pas au bout de ses surprises...(Amazon)

Mon avis : 

Telle une mise en bouche que vous apporte le maître d'hôtel avant la dégustation de votre repas, ce roman vous met en appétit dès les premières pages. L'intrigue est très bien tissée, les personnages intéressants. Juqu'au bout, on se pose LA question, on se demande si le meurtrier est bien celui qu'on pense... La fin vous garantit un bon suspens où l'action se déroule rapidement, pas le temps de s'arrêter, on a envie de tourner les pages pour SAVOIR....
Un roman qui m'a bien détendu...

Ma note : 3,5 / 5