mardi 15 avril 2014

La cour des innocents

La cour des innocents Innocent, e (adjectif et nom commun) : . Qui ne fait pas de mal. . Qui n'est pas coupable. . Qui ignore le mal. . Naïf, simple d'esprit. Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d'eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle à travers ces quinze instantanés d'histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l'humour ravageur. On y croise des enfants, des vieux qui jouent, un clochard et un requin-marteau. Mais aussi des guest stars telles que Thierry Rolland, Dieu ou la maman de Jacky du Club Dorothée. À noter que le policier des Village People a décliné l'invitation. « Joyeusement féroce ! » Alain Emery (amazon)

Mon avis : 
Humour grinçant, chutes inattendues, scènes de désespoir, scènes macabres parfois farfelues... ce recueil de nouvelles est particulier. Les histoires se suivent mais ne se ressemblent guère... cette lecture m'a laissée un peu... perplexe. Ni bon ni mauvais, je pense qu'il faut s'en faire une opinion....

Ma note : 2,5/5

Hex Hall, L'académie des sorcières 1

Quand on est expédié à Hex Hall pour usage inapproprié de la magie, qu'on doit empêcher une vampire aux cheveux roses de prendre feu, lutter contre trois ravissantes sorcières aussi dangereuses que des top models en manque de magazines et résister à un séduisant sorcier très très agaçant, on n'a aucun besoin qu'une élève soit retrovée vidée de son sang. C'est pourtant ce qui arrive à Sophie Mercer, une sorcière qu'il ne faut surtout pas énerver. (Amazon)

Mon avis : 
J'ai découvert ce roman dans le cadre d'une Lecture Commune et j'avoue m'être complètement plongée dans l'histoire... ni trop sorcière ni trop monstre, l'histoire est pleine de rebondissements. On y rencontre un suspens réel qui nous tient en haleine jusqu'au bout. 

Ma note : 5/5