mardi 26 juin 2012

Ils sont votre épouvante, et vous êtes leur crainte


Présentation de l'éditeur
Département du 9-3, septembre 2005. Anna Doblinsky, une jeune diplômée d'un IUFM, rejoint son premier poste au collège Pierre-de-Ronsard à Certigny. HLM, zone industrielle, trafics de drogue, bagarres entre bandes rivales et influence grandissante des salafistes, le décor n'est pas joyeux.Dès le premier jour, Anna est brutalement rappelée à sa judéité par des élèves mus par un antisémitisme banal et ordinaire. Lakdar Abdane, un jeune beur particulièrement doué, ne demanderait, lui, pas mieux que d'étudier, mais n'y arrive pas depuis qu'il a perdu l'usage d'une main.Tout serait-il écrit ? Certes non, mais une fois enclenchées, il est des dynamiques qui ne s'arrêtent pas aisément. Et la mort est au bout.Commencé bien avant les émeutes des banlieues et le meurtre d'Ilan Halimi, ce roman dit des territoires que la République se doit de reprendre au plus vite à la barbarie.


Mon avis : 


Bouleversant, effrayant !! Ce livre ne peut pas vous tomber des mains même si cela vous épouvante. L'auteur nous annonce d'entrée de jeu l'ambiance dans laquelle nous allons baigner jusqu'à la dernière page. D'ailleurs, chaque personnage est typique avec une personnalité bien marquée. Les faits sont basés sur des réalités que nous ne voulions peut-être pas voir tellement elles nous font hérisser les poils. Ce "roman" relate les horreurs que nous côtoyons et nous fait prendre conscience combien les idéaux peuvent devenir dangereux... 
Franchement, c'est une lecture loin d'être apaisante. Elle vous remue les tripes, vous fait bondir, vous révolte... et vous fait réfléchir. 
Je n'en dirais pas plus, à vous de juger. 


Ma note : 4/5

samedi 16 juin 2012

La porte condamnée et autre nouvelles de Cortazar

4e de couverture : 
Dans un vieil hôtel de Montevideo, Petrone est réveillé toutes les nuits par les pleurs d'un enfant qu'il entend à travers la porte qui communiquait jadis avec la chambre voisine. Pourtant le gérant lui assure qu'il n'y a pas d'enfant à l'étage, ni même dans l'hôtel... Lorsque la banalité du quotidien prend soudain une dimension aussi inattendue qu'inquiétante, Julio Gortazar nous fait basculer dans son étonnant univers.


Mon avis : 


J'avais adoré la nouvelle "Propriété d'un fauteuil" que l'on trouve uniquement sur Internet (http://www.tierslivre.net/faceB/spip.php?article36). Une merveille de petite nouvelle. Alors, j'ai voulu aller plus loin et faire la connaissance de ce monsieur Cortazar. Je ne suis pas déçue. Un petit mélange de réel et de fantastico-surnaturel rend ses histoires délicieuses. Il faut se plonger dans son univers. C'est vrai, par moment cela n'a ni queue ni tête mais en prenant le temps de se représenter la scène dans son esprit, le plus improbable devient réalité. 
Une très belle découverte. 


Ma note : 3,5/5 









lundi 11 juin 2012

Hush Hush de Becca Fitzpatrick


Présentation de l'éditeur
Vendu plus d’un an avant sa sortie dans plus de vingt pays, Hush, Hush nous entraîne au cœur d’un conflit millénaire : celui des anges déchus contre les Nephilim, qui sont à la fois anges et humains. 
Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père quelques mois plus tôt. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch, qui vient d’arriver en ville. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais la vie de Nora est déjà bien trop remplie. 
Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi se retrouve-t-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Alors que les deux adolescents se rapprochent, Nora prend peur. Un inconnu masqué attaque sa voiture, sa chambre est fouillée, mise à sac ; et quand elle appelle la police, tout est miraculeusement rentré dans l’ordre. Sans le savoir, Nora est devenue l’objet de la guerre qui agite les anges déchus et les Nephilim. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale. (Amazon)


Mon avis : 


Voilà une lecture bien agréable pour nos jeunes ados... dès le départ, notre avis oscille. On ne sait pas quel statut donner à Patch, est-ce un méchant ou bien un gentil? 
L'intrigue commence d'entrée de jeu et elle se poursuit jusqu'à quasiment la fin de ce premier volet... qui nous promet bien des choses! 
Légère, facile et agréable, cette lecture vous permet de vous détendre. Même si le monde des anges est complexe, on a plaisir à tourner les pages. 


Ma note : 3,5/ 5