lundi 23 juillet 2012

7 ans après...

4e de couverture : 

Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy.


Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.


Mon avis: 
L'auteur s'essouffle, il nous a offert de meilleurs romans. On retrouve bien son style cela dit. C'est un roman parfait pour une lecture estivale. Le tempo est rapide, on passe d'une scène à l'autre sans intervalle, sans temps mort mais... parce qu'il y a un petit "mais", l'auteur ne nous surprend pas et ça, ça manque au lecteur. On a l'impression que tout est cousu de fil de blanc... 
Franchement, il nous avait habitués à mieux mais ça reste un Musso avec sa lecture agréable. 


Ma note: 2,5/5

Le château des Carpathes


Présentation de l'éditeur
Voilà quinze ans que le baron de Gortz a déserté son château. N'y a-t-il vraiment plus âme qui vive dans la demeure en ruine ? Le petit village de Werst, en Transylvanie, est soudain obsédé par cette question. Fumée anormale, bruits effrayants, lumières surnaturelles... Plus aucun doute possible : les fantômes, vampires et autres créatures de l'enfer ont investi les environs. Hanté, le château des Carpathes ? Pour le jeune Franz de Télek, il n'y a qu'un seul moyen de couper court aux fabulations : y aller. Entraîné parla voix d'outre-tombe de sa défunte bien-aimée, il est bien décidé à affronter les mystères du lieu... L'accompagnement pédagogique permet d'entrer avec aisance dans l'univers de Jules Verne, par une œuvre à la fois représentative et originale. Il rend sensible la construction du suspense chez l'écrivain : la progression labyrinthique de l'intrigue, l'apparition du surnaturel, l'installation d'un climat d'angoisse, le piège diabolique ; et celle du dénouement : l'épilogue dramatique, la réfutation scientifique du paranormal, le système des révélations en chaîne. (Amazon)
Quatrième de couverture
Près du village de Werst, en Transylvanie, se dresse le château des Carpathes qui depuis le départ du dernier représentant de ses seigneurs, Rodolphe de Gortz, est complètement abandonné et fui par tous tant les rumeurs alarmantes et de folles légendes circulent à son sujet. Un jour, une fumée est aperçue au faîte du donjon. Malgré leur peur, le jeune forestier Nic Deck et le docteur Patak partent en reconnaissance et sont victimes de phénomènes surprenants. Peu après ces événements, le comte Franz de Telek qui voyage pour oublier la mort de sa fiancée, la cantatrice Stilla, arrive à Werst. Apprenant que le château des Carpathes appartenait à celui qui l'avait maudit au moment du décès de la Stilla, il décide de s'y rendre... Dans ce roman envoûtant, Jules Verne s'affirme comme un maître de la littérature fantastique.

Mon avis :
Quel talent ce Jules Verne.Un vrai récit fantastique digne de notre époque. Il a su utiliser avec brio les moyens modernes de l'époque qui n'étaient pas encore exploités comme l’électricité par exemple ou le "film". Un début de récit un peu laborieux avec toutes ces descriptions qui, malgré tout, nous plongent dans l'ambiance un peu sombre et mystérieuse. 
J'ai été très contente de le lire... plutôt de le relire. Je vous avoue que je ne me souvenais pas du tout de l'histoire. 
Chouette challenge quand même ce Challenge des Grands Classiques!!

Ma note : 3,5/5



vendredi 13 juillet 2012

Magie Blanche, tome 1

Un petit roman jeunesse pour une lecture détente, oui, pourquoi pas? Ce roman nous plonge dans un univers d'ados, avec des petits dialogues sympas, des personnages au caractère bien trempé, des timides, des réservés bref, tout y est pour se retrouver parmi ces jeunes gens mi-enfants mi-adultes. L'auteur nous plonge dans un univers magique aux rituels qui frôlent un peu ceux d'une secte. Mais il n'y a rien de malsain dans ce roman qui nous parle de la Wicca. On nous invite gentiment à faire connaissance avec cette "religion" mêlée de croyances anciennes telles que le chamanisme, le druidisme et autres mythologies gréco-romaine, nordique, slave etc... Les Wiccans (les adeptes) prônent le culte de la nature et parfois, ils peuvent s'adonner à la Magie Blanche. Cette histoire est bien menée, tellement bien menée que l'on a envie de continuer l'aventure avec Morgane, notre héroïne. Une lecture qui devrait plaire à nos ados filles!!


Ma note : 4/5

Le langage secret des fleurs


Présentation de l'éditeur
Des azalées pour la passion, des roses rouges pour l'amour, du chèvrefeuille pour l'attachement... Ballottée depuis toujours de familles d'accueil en foyers, Victoria Jones est une écorchée vive que la vie n'a pas épargnée. Incapable d'exprimer ses sentiments à travers les mots, l'orpheline a appris à maîtriser le langage secret des fleurs, qui traduit parfaitement ses émotions extrêmes. A dix-huit ans, elle se retrouve à la rue et se réfugie dans un parc de San Francisco, où elle se crée un véritable jardin secret à partir de boutures volées au gré de ses errances. Sa rencontre avec Renata, une fleuriste, lui fait prendre conscience de son formidable pouvoir : celui d'aider les autres à communiquer leurs sentiments les plus profonds à travers des bouquets savamment composés. Pour la première fois, Victoria se sent à sa place. Il ne lui reste plus qu'à s'ouvrir au monde. Et à régler quelques comptes avec son passé...
Biographie de l'auteur
Vanessa Diffenbaugh est née à San Francisco. Diplômée de 
l'université de Stanford, elle a longtemps animé des ateliers 
d'écriture dans des quartiers défavorisés. Elle a également été 
mère d'accueil pour plusieurs enfants. Elle vit actuellement 
avec son mari et ses deux enfants près de Boston. Victoria ou 
le secret des fleurs (paru aux Presses de la Cité sous le titre Le 
Langage secret des fleurs, 2011) est son premier roman. (Amazon)


Mon avis : 
C'est l'histoire d'une petite fille que vous commencez à lire et à découvrir. Cette petite fille renfermée va vous intriguer. Mais comment, si jeune, peut-elle être si révoltée? Et puis, on la voit grandir et on découvre son secret... le profil psychologique de ce personnage est vraiment intéressant et ô combien touchant. Victoria nous emmène à travers sa dure vie dans un univers embaumé et gorgé de messages. 
J'ai vraiment été conquise par ce roman qui est à la fois très fort et très touchant. L'auteur a une plume sensible parfois fragile mais forte et pleine d'énergie. 
Une lecture coup de coeur pour moi et qui m'a à nouveau dirigée vers le langage des fleurs. 


Ma note : 5/5