Articles

Affichage des articles du janvier, 2011

Mozart, le grand magicien, t.1

Image
Il n'a que sept ans, il a déjà beaucoup voyagé pour donner des concerts à Prague, Vienne, Francfort... et il a un secret qui le console de tout quand il est trop fatigué, un trésor personnel un royaume imaginaire joliment dessiné sur une carte qui ne le quitte jamais et dont il est le monarque. Il s'appelle Wolfgang Amadeus Mozart, c'est un enfant prodige, il compose pour " chercher les notes qui s'aiment ". C'est alors qu'un homme se présente à lui. Thamos, comte de Thèbes, est venu de Haute-Egypte pour initier le " Grand Magicien " dont l'œuvre évitera à l'humanité de sombrer dans le chaos. Et ce Magicien, il le pressent, est peut-être Mozart. Dès cet instant, l'homme et l'enfant ne se quitteront plus. Mais Thamos parviendra-t-il à sauver Mozart des pièges qui se présentent à lui ? Christian Jacq nous révèle les liens étroits que Mozart entretint avec la Franc-Maçonnerie et nous raconte l'aventure spirituel…

La colère : transformer son énergie en sagesse

Image
Quand un maître bouddhiste parle de la colère, il lui donne une dimension universelle. Parce qu'il s'agit là d'une émotion inhérente à l'entité
corps-esprit, ses conséquences sont terribles, un seul instant de colère pouvant réduire à néant des années d'évolution spirituelle et nuire gravement à notre santé. Pourtant il est
possible de la dominer. Thich Nhat Hanh nous propose ici non seulement des solutions psychologiques, mais aussi des autosuggestions et des visualisations. Il livre des outils et prodigue des conseils pour redonner vie à des parties de nous-même que la colère aurait dévastées, pour restaurer en nous la " Terre Pure " par une communication compassionnelle et un amour authentique.(Amazon)

Qu'ai-je appris en lisant ce livre ? A maîtriser ma colère, à essayer de ne plus arroser la graine de la colère, à comprendre la colère des autres, à ne plus l'attiser... bref. ce n'est pas un livre que l'on lit d'une traite …

Le chat qui aimait la brocante

Image
Quatrième de couverture :  Chroniqueur au Daily Fluxion, Jim Qwilleran décide d'écrire une série d'articles sur un quartier assez mal famé appelé came-village.
Avec ses deux chats siamois, Kao K'o Kung, dit Koko et Yom Yom, il s'installe dans une vieille maison appartenant à un brocanteur, C.C. Cobb et apprend les pratiques des marchands et des collectionneurs dans le monde étrange de la brocante. mais lorsque son propriétaire se tue en tombant dans l'escalier d'une maison en démolition où il allait faire de la " récupération ", Qwilleran met une fois de plus à l'épreuve le flair de Koko afin de prouver qu'il ne s'agit pas d'un accident.

Un petit roman avec une intrigue policière très agréable à lire. D'ailleurs, l'ambiance est assez British et on retrouve un peu l'univers et l'intrigue à l'Agatha Christie. Un pur régal.  Le fait que ce ne soit pas un policier "pure et dur" nous permet de passer un mome…

La Trace

Image
De nos jours. Président d'une prestigieuse maison de luxe implantée au Japon, le narrateur, un Français d'une cinquantaine d'années, mène une vie en apparence sans histoires. Marié à une femme qu'il aime, il se passionne aussi pour la photographie. Un matin, sa secrétaire lui remet une lettre anonyme, écrite en japonais. Commence alors un travail de mémoire qui conduit notre homme à interroger son propre passé: son enfance en Afrique du Nord, sa découverte du Japon, dans les années 70, son ascension sociale et professionnelle dans un pays qui le fascine. Il y a aussi les zones d'ombre, entre remords et souvenirs refoulés, d'où refait surface un amour de jeunesse, une Japonaise que le narrateur a rencontrée lors de son premier voyage. Et si l'énigmatique auteur des lettres, c'était elle ?(Amazon)
J'ai rarement lu un livre où le cœur et l'âme des Japonais étaient décrits d'une manière aussi juste. L'auteur a su choisir les mots …

Harry Potter et les Reliques de la Mort

Image
L’ambition de son projet est immense, folle… et représente dix sept ans d’élaboration, de rédaction, de concentration! Les six premiers volumes ont été lus, scrutés, analysés, par un nombre exceptionnel de jeunes et d’adultes… Chacun est suspendu aux révélations que le volume 7 va apporter. Dix-sept ans, c’est aussi l’âge que Harry va atteindre dans ce volume 7, l’âge de la majorité pour un sorcier, l’âge de la résolution de son destin. Même si l’on ne croit guère aux symboles, difficile d’ignorer le chiffre 7 qui est en filigrane de l’épopée de Harry Potter : c’est bien le septième mois de la septième année du siècle, en juillet 2007, que le septième et dernier volume des aventures de Harry va paraître dans sa langue d’origine, l’anglais – le 21 juillet. [...]
Pendant dix-sept ans, J. K. Rowling a cheminé vers ce dernier chapitre du septième volume qu’elle avait écrit dès l’origine : tel un phare au bout du tunnel de tous les doutes, de toutes les rumeurs, de toutes les …