dimanche 9 janvier 2011

La Trace

De nos jours. Président d'une prestigieuse maison de luxe implantée au Japon, le narrateur, un Français d'une cinquantaine d'années, mène une vie en apparence sans histoires. Marié à une femme qu'il aime, il se passionne aussi pour la photographie. Un matin, sa secrétaire lui remet une lettre anonyme, écrite en japonais. Commence alors un travail de mémoire qui conduit notre homme à interroger son propre passé: son enfance en Afrique du Nord, sa découverte du Japon, dans les années 70, son ascension sociale et professionnelle dans un pays qui le fascine. Il y a aussi les zones d'ombre, entre remords et souvenirs refoulés, d'où refait surface un amour de jeunesse, une Japonaise que le narrateur a rencontrée lors de son premier voyage. Et si l'énigmatique auteur des lettres, c'était elle ?(Amazon)

J'ai rarement lu un livre où le cœur et l'âme des Japonais étaient décrits d'une manière aussi juste. L'auteur a su choisir les mots les plus évocateurs  sans en exagérer la description.
On a tendance à abandonner la lecture tellement les premières pages sont brouillons et insignifiantes et puis dès lors que l'auteur aborde son voyage au Japon, qu’il expose ses rêves et ses envies tout change...
On navigue entre le présent et le passé, des souvenirs vont et viennent,  une lettre déclenche tout et brise un mur qui s’était alors épaissi, une lettre anonyme qui a plongé l'auteur dans les souvenirs de sa jeunesse. La nostalgie aussi douce que douloureuse vient le hanter... il revit les instants passés avec son premier amour. N'avait-il pas trouvé ce qu'il n'était pas venu chercher ?
L’auteur ne s’étend pas dans sa façon d’écrire, l’essentiel est dit et les émotions sont fortes.
Ce livre est un vrai coup de cœur pour moi.

Ma note : 5/5 ++

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire