mercredi 24 juin 2015

Drôle de Karma = Sophie Henrionnet

Présentation de l'éditeur
Joséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête ! Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes. Qu’à cela ne tienne : elle décide de quitter Paris pour conjurer le mauvais sort. Cap sur l’Angleterre. Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément… Un grain de folie, une bonne dose d’émotion et beaucoup d’humour. (Amazon)

Mon avis : 
Sincèrement ? Eh bien, je n'ai qu'un mot à dire... non deux ! 1) "Merci" aux filles du forum lecture "L'âme du livre" et 2) "Sympa" l'histoire.
On ne s'ennuie pas même si la fin est tant espérée avec... chuuuut.... et puis cette pauvre fille qui a la poisse, à la fin elle... chuuuut..... allez!! à vos bouquins!! Vous ne le regretterez pas car l'histoire est fraîche avec une pointe de "so british" qui vient ajouter un doigté extraordinaire à l'ambiance.

Ma note :  5/5

lundi 15 juin 2015

Le collier Rouge = Jean-Christophe Ruffin

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame... Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Etre loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ? (Amazon)

Mon avis : 
Voilà un auteur que j'apprécie énormément. Il y avait longtemps que je n'avais rien lu de lui. J'avais adoré "L'Abyssin" et la suite de ce roman. 
Celui-ci se lit très rapidement. Son écriture est toujours aussi fluide et d'une simplicité qui vous emporte dès la lecture des premières lignes. 
Cette histoire est touchante. Nous assistons à un interrogatoire d'un homme détenu en prison pour avoir commis un "grave" délit et ce chien qui ne nous quitte plus depuis le début de l'interrogatoire. Le juge va essayer de comprendre ce qui a poussé cet homme à agir ainsi. 
Très bien écrit avec beaucoup humilité, d'humanité. Ce sont aussi de belles pages d'Histoires relatant des épisodes de la Grande Guerre. 
un hommage ,à tous les chiens courageux qui ont vécu cet épisode. 

Ma note : 5/5

La joie en herbe = Claude Vincent

Transgressant la consigne «Pas de bête à la maison», Maya, jeune chienne folle, sans compter dépensière d'amour, entre sans crier gare dans la vie d'un homme qui n'était pas fait pour la recevoir. Écrivain, critique littéraire, l'homme est secret, rigide, économe de sentiments, corseté de certitudes, d'indifférence sèche. Lui et son épouse, vieux couple poursuivant sans trop d'illusions la route ensemble, viennent d'acquérir une maison dans le sud de la France.
 Propulsé en bout de laisse, le chien lui étant en quelque sorte un révélateur, repères chamboulés, cet homme découvre un monde que, les yeux fixés trop haut, il ignorait. Il voit se modifier son regard, prend goût au rire, découvre une tendresse et un émoi jusque-là inconnus. La porte s'ouvre sur cette part plus simple qu'il ne savait pas porter en lui.
 Tendre, drôle, lucide, une rencontre où fusionnent la folie joyeuse de la bête et l'acquiescement ébloui du maître.


L'auteur :
 Née à Aubenas, en Ardèche, Claude Vincent vit actuellement dans le massif du Pilat. Cela fait une vingtaine d'années qu'elle se penche sur des personnages tout à la fois ordinaires et hors du commun, amenés à la croisée des chemins à évoluer vers toujours plus d'humanité. (Amazon)

Mon avis :
Cet auteur a un style d'écriture un peu particulier qui m'a donné bien du mal à démarrer. Puis, quand apparaît la petite boule de poils tout va bien mais... oui, il y a un "mais" je ne me suis pas fait à son style. C'est dommage car il démontrait bien qu'un petit animal, aussi petit soit-il, peut changer la vie d'une personne alors renfermée dans ses idées reçues... j'y ai lu es analyses très intéressantes. 
Tentez la lecture et faites-moi part de votre opinion. 

Ma note : 2/5

samedi 6 juin 2015

Quai des ombres = Dominique Lecomte

Dominique Lecomte vous ouvre les portes des froids couloirs de l'institut médico-légal de Paris. Elle vous entraîne dans son quotidien, rythmé par les autopsies, les énigmes des corps – un suicide maquillé en meurtre, une fillette abattue à bout portant par son propre père... Une réalité qui, souvent, dépasse la fiction, un reflet de notre société qui inspire même les plus grands auteurs de thrillers. Des charniers de Sarajevo aux chambres froides de Paris, le récit d'un combat pour la dignité et la vie. (Amazon)

Mon Avis :
Carnet de bord d'un médecin légiste débordant d'humanité.
Certes, ce qu'elle nous raconte n'est pas des plus joyeux mais elle explique dans son livre l'extrême importance du rôle qu'elle joue. Elle permet de "livrer la vérité" aux proches qui viennent de perdre un être cher, à la police de comprendre ce qui est arrivé, si ce drame a été causé par une tierce personne ou si la mort a frappé naturellement. On rencontre des corps de nourrissons, de vieillards mais aussi des bouts corps dont on ne parviendra jamais à mettre une identité.
j'ai beaucoup aimé l'humilité de cette femme qui m'a permis de lire son livre jusqu'au bout. A chaque fois que je passe devant l'Institut médico-légal je ne puis m'empêcher de penser à elle...

Ma note : 5/5