mercredi 27 avril 2011

A Mélie, sans mélo

Quatrième de couverture : 
Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer toutes les vacances d'été chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Mélie, le mélo, c'est pas son truc. Elle va passer l'été (le dernier ?), à fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant la Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi... le vieux Marcel qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique, Fanette, sa mère, qui va lui trouver un beau-père ; Bello, son parrain, qui va agrandir sa bande de filleuls musiciens. Et puis, comme la vie est vraiment dingue des fois, il y a Mélie quoi va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas ! 

Mon avis : 
Quelle belle leçon de vie!
On aurait pu croire à un simple récit relatant la vie d'une grand-mère... que nenni. Une grand-mère pas comme les autres, une femme bourrée de tendresse qui préfère vivre les bons moments présents de la vie, le reste on verra plus tard. 
Chaque personnage est attachant, on pourrait les croire très indépendants. Une petite fille qui a été adoptée avec une mère qui a bien du mal à se stabiliser dans sa vie amoureuse, un voisin malheureux qui n'a plus aucune raison de croquer la vie à pleines dents et bien d'autres personnages encore. Ce qui est magique, c'est que tous ces "électrons libres" mélangés ensemble donnent un résultat surprenant !!
Cette histoire est écrite avec tellement de tendresse, d'amour et d'humour qu'on s'y sent bien... c'est simple, on ne se prend pas la tête, on reste nous-même, nature... et cela nous permet de nous pencher sur des sujets de la vie avec beaucoup de sérénité. Il a de belles choses à vivre à tout âge et parfois, si une rencontre s'est faite tardivement, c'est pour goûter au meilleur ^^
Très belle histoire!!

Ma note : 5/5 ++

vendredi 22 avril 2011

La Révolution française menace de bouleverser l'Europe,
les Loges maçonniques deviennent suspectes aux yeux de
l'empereur d'Autriche. Luttant contre les soucis matériels,
traversant de sombres périodes, le Frère Mozart reste pourtant fidèle à son idéal. Il trouve l'énergie nécessaire pour accomplir son Grand Œuvre, La Flûte enchantée, afin de transmettre la Sagesse des mystères d'Isis et d'Osiris, et d'ouvrir ainsi une voie nouvelle à l'initiation égyptienne en Occident. Après tant de difficultés, l'avenir semble s'éclairer. Mais les ennemis de Mozart, du pouvoir politique aux envieux, ne désarment pas. Et l'épreuve suprême approche... (Amazon)

Mon avis: 
Franchement, il y a un énorme travail de recherche dans cet ouvrage. On suit la vie de Mozart, le dernier volet de sa vie, avec inquiétude en se demandant  pourquoi il y a tellement d'injustice et d'ignominie. Mais c'est ainsi.
Mozart a été jalousé, non pas seulement en tant qu'artiste de grand génie mais aussi parce qu'il était Franc-Maçon. Il inspirait autant le respect que la peur. Il a été victime d'une machination, d'un complot qui l'aura conduit jusqu'à son lit de mort. 
Il nous aura laissé une kyrielle d'œuvres et 4 opéra cachant des messages initiatiques maçonniques.
La partie retraçant sa vie est passionnante, celle où il parle de ses œuvres un peu moins mais je vous l'aurai dit, il faut connaître ses opéras pour apprécier grandement certains passages.
Contente d'avoir été jusqu'au bout de ces 4 tomes.

Ma note : 3/5

vendredi 15 avril 2011

Petits crimes japonais

Quatrième de couverture

Un homme, fasciné par les pickpockets, passe ses journées dans le métro ; un policier commet des délits pour envoyer les " coupables " en prison et les soustraire ainsi aux rigueurs de l'hiver ; un vieillard humilie les pauvres en jouant au " jeu de la charité " ; quelqu'un empoisonne les pigeons d'un temple en prenant soin d'avertir la police ; une jeune femme se sert de la pitié humaine pour commettre des crimes ; un vieil homme parle de sa passion du meurtre ; un étrange maître chanteur prend pour victime un coiffeur... 

Mon avis: 
J'ai passé un très bon moment avec cette lecture. La traduction est fidèle à l'oeuvre originale. On retrouve bien le style de l'auteur et la pensée un peu saugrenue des écrivains japonais de cette trempe. Les huit nouvelles qui nous sont présentées sont les unes comme les autres très prenantes. Même si on a conscience du dénouement final, on peut dire que l'intrigue est cousu de fil blanc, la manière dont l'histoire est tissée nous pousse à aller plus loin. J'ai eu du mal à lâcher le livre... 

Ma note : 4/5

lundi 4 avril 2011

Via Temporis

Quatrième de couverture : 
Paris, 14 décembre 2012. Mathias Brume et son amie Charlotte Champlain sont deux étudiants comme il en existe des milliers : ils étudient et ils s'aiment ! En répondant à l'invitation d'Aimery de Châlus, un vieux professeur de la Sorbonne, ils sont loin de se douter de l'incroyable découverte qui les attend. Sous prétexte de déchiffrer une énigme particulièrement retorse, nos deux héros vont d'abord apprendre l'un des secrets les plus gardés de tous les temps. Mais surtout, la menace tangible d'une prophétie oubliée, de nature à balayer l'humanité, va les emporter dans une série d'aventures déconcertantes qui leur fera découvrir les moments clés de la Révolution française. Mathias et Charlotte trouveront-ils qui se cache derrière cette terrible intimidation ? Comment échapperont-ils aux pièges du passé ? Et, au terme de cette aventure extraordinaire, sauveront-ils le monde de sa fin annoncée ?

Mon avis : 

J'ai été complètement séduite par cette histoire. Au début, je n'y croyais pas trop. Je trouvais le ton léger, les personnages un peu trop "in", un premier chapitre qui nous embarque très loin dans le temps avec une histoire de "potion magique" ... mais au fil des pages, l'intrigue prend forme et des énigmes voient le jours et elles incitent le lecteur à participer aux recherches. Je me suis surprise à participer à ce petit jeu de devinette.
Tout en étant très riche sur le plan historique, on ne s'ennuie pas un seul instant.
Il s'agit certes d'un voyage dans le temps mais l'auteur n'oublie pas que nos jeunes héros sont des personnages appartenant aux temps modernes et qu'ils ont une vie digne de leur âge avec leurs artistes de musique favoris et dotés, à qui plus est, d'une culture qui n'est pas négligeable.
C'est un peu un "Da Vinci Code" pour les jeunes... et heureusement qu'ils ont, eux aussi, leur part de littérature de ce genre. 
L'énigme clé est celle d'empêcher non pas la "fin du monde" selon la prophétie des Maya mais empêcher, à cette même date, que le temps ne s'arrête. Mais pour cela, il faut arriver à décoder les énigmes.
J'ai passé un agréable moment et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures.

Ma note : 4/5