lundi 19 décembre 2016

M. Ibrahim et les fleurs du Coran = E.E.Schmitt

 À Paris, dans les années soixante, Momo, un petit garçon juif de 12 ans, devient l'ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l'épicier, n'est pas arabe, la rue Bleue n'est pas bleue et l'enfant n'est peut-être pas juif. (Amazon)

Mon avis : 

Un texte plein de tendresse !! Une belle démonstration de la tolérance et de la liberté. Des personnages attachants à souhait. Vraiment, ça se lit très rapidement mais on a envie de traîner un peu avant de tourner les pages. 

Ma note : 5++ Coup de cœur

lundi 12 décembre 2016

Des fleurs sur la neige = Elisa T.=

Le drame des enfants maltraités, battus ou marthyrisés par leurs parents est une réalité quotidienne de toutes les sociétés. Élisa a pourtant survécu à cet enfer pendant seize ans et nous raconte avec une mémoire et une lucidité étonnantes les multiples détails et les angoisses invraisemblables de ce cauchemar qui aura réellement duré six mille jours et six mille nuits. Calvaire interminable passé à avoir peur surtout de celle qui l'avait mise au monde... Une histoire authentique écrite par la victime elle même. (Amazon)

Mon avis : 
REVOLTANT !!
Que dire de toute cette violence. Comment Elisa a-t-elle pu tenir ? On comprend mieux la peur de ne pas dénoncer ses bourreaux. Tout cela s'arrêtera-t-il un jour? 
tout au long de cette lecture la colère ne m'a pas quittée... ce n'est pas un roman, c'est la stricte vérité. 
Il faut le lire pour le croire. 

Ma note : 
Je ne peux pas donner de note à ce livre... 

lundi 5 décembre 2016

La nuit de feu = Eric-Emmanuel Schmitt

« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. »
Une nuit peut changer une vie.
À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard.
Loin de ses repères, il découvre une vie réduite à la simplicité, noue des liens avec les Touareg. Mais il va se perdre dans les immenses étendues du Hoggar pendant une trentaine d heures, sans rien à boire ou à manger, ignorant où il est et si on le retrouvera. Cette nuit-là, sous les étoiles si proches, alors qu il s attend à frissonner d angoisse, une force immense fond sur lui, le rassure, l éclaire et le conseille.
Cette nuit de feu ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique va le changer à jamais. Qu est-il arrivé ? Qu a-t-il entendu ? Que faire d une irruption aussi brutale et surprenante quand on est un philosophe formé à l agnosticisme ?

Dans ce livre où l aventure se double d un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie entière, d homme autant que d écrivain, découle de cet instant miraculeux. (Amazon)

Mon avis :

Comme toujours E.E.Schmitt sait mettre les mots là où il faut. Ce texte, plus qu'un roman, est une belle méditation sur l'origine de la vie, la vie en elle-même et... sur la mort, sur ce qu'elle peut causer chez une jeune personne à qui on a annoncé le décès d'un proche en lui disant qu'il s'est endormi à jamais. 
Il est bon de se retrouver avec soi-même, en plein désert pour nous apprendre à dompter nos propres angoisses. 
Et Dieu dans tout ça ? 

Quelques citations : 
"Avancer m'avait donné le sentiment de me rendre quelque-part, tandis que m'arrêter me prouvait que je n'étais nulle part" (P48) A méditer !!
"On ne peut suivre qu'un chemin à la fois." (P56) Eh oui, il s'en est bien rendu compte dans ce périple en plein désert ! A méditer aussi !
"Sur terre, ce ne sont pas les occasions de s"émerveiller qui manquent, mais les émerveillés." (P63)

Ma note : 5/5