lundi 15 juin 2015

Le collier Rouge = Jean-Christophe Ruffin

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame... Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Etre loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ? (Amazon)

Mon avis : 
Voilà un auteur que j'apprécie énormément. Il y avait longtemps que je n'avais rien lu de lui. J'avais adoré "L'Abyssin" et la suite de ce roman. 
Celui-ci se lit très rapidement. Son écriture est toujours aussi fluide et d'une simplicité qui vous emporte dès la lecture des premières lignes. 
Cette histoire est touchante. Nous assistons à un interrogatoire d'un homme détenu en prison pour avoir commis un "grave" délit et ce chien qui ne nous quitte plus depuis le début de l'interrogatoire. Le juge va essayer de comprendre ce qui a poussé cet homme à agir ainsi. 
Très bien écrit avec beaucoup humilité, d'humanité. Ce sont aussi de belles pages d'Histoires relatant des épisodes de la Grande Guerre. 
un hommage ,à tous les chiens courageux qui ont vécu cet épisode. 

Ma note : 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire