vendredi 11 février 2011

Mozart (tome 2) Le fils de la lumière

D'abord, une symphonie, puis une sérénade... Mozart ne cesse de composer, comme si son existence en dépendait. Mais cette liberté affichée déplaît profondément à son employeur, le prince-archevêque de Salzbourg qui ne supporte que l'obéissance. Alors le jeune musicien rebelle décide de s'évader définitivement en s'installant tout seul à Vienne, où il va rencontrer enfin la femme de sa vie, Constance Weber. De son côté, Thamos, le fidèle compagnon de l'artiste, tente avec quelques amis de former une véritable Loge capable de transmettre les rites maçonniques inspirés des Grands Mystères égyptiens à son protégé. Ce n'est pas sans danger, car le pouvoir en place apprécie peu ce qu'il prend pour les prémices d'une révolution. Mais Mozart ne renonce jamais, et devient Apprenti Franc-Maçon à vingt-huit ans. La Lumière est en lui, Les Noces de Figaro s'annoncent... Christian Jacq nous révèle les liens étroits que Mozart entretint avec la Franc-Maçonnerie et nous raconte l'aventure spirituelle et la vie secrète de l'un des plus grands génies de l'Histoire. (Amazon)

J'ai trouvé ce 2e tome un peu long mais néanmoins intéressant; Mozart est un travailleur acharné, il compose nuit et jour dans l'espoir de réussir un jour à se faire reconnaître en tant que tel. Il ne parvient pas à trouver le librettiste qui lui convient. Il rencontre Constance dont il tombe amoureux assez rapidement. Ils ont du mal à faire accepter leur union mais ils y parviendront.
Parallèlement, il est soutenu par la Franc-Maçonnerie à son insu. Quant à elle, elle est toujours persécutée et épiée. 
Ce n'est qu'à la fin du livre qu'on assiste à l'initiation de Mozart... un bel avenir devrait se profiler à l'horizon.
Je lis et j'écoute en même temps ses morceaux. C'est vraiment plaisant de se construire une telle ambiance. C'est ainsi que que plaisir et découverte se conjuguent.

Ma Note: 2,5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire