vendredi 13 avril 2012

Héritage de Nicholas Shakespeare



Andy, un homme menant une vie plutôt monotone et ayant quelques problèmes à joindre les deux bouts à chaque fin de mois se rend aux funérailles d'un de ses anciens professeurs. Il pleut et son faire-part prend l'eau, l'encre a bavé. Il se trompe de chapelle et assiste à une autre cérémonie. Il va apprendre plus tard que le défunt léguait toute sa fortune aux personnes qui seraient présentes lors des derniers adieux. Se retrouvant à la tête d'une fortune du jour au lendemain, Andy va chercher à en savoir  plus sur ce mystérieux individu et au fil du temps, s'immiscer dans la vie de Christopher Madigan.


Mon avis : 



L'histoire commence par relater la vie monotone du personnage principal en insistant sur ses mésaventures. L'humour y est discrètement présent. Pas le temps de nous ennuyer ni de nous apitoyer sur le sort d'Andy car tout avance rapidement et rapidement nous nous retrouvons dans la vie du défunt. Je n'ai trouvé aucune description inutile dans ce roman. L'auteur écrit l'histoire d'un personnage dont on raconte l'histoire. Très vite on s'attache aux personnages. 




Il est intéressant de voir de quelle manière l'auteur arrive à nous captiver. On croit lire l'histoire de l'heureux gagnant mais pas du tout. De réelles surprises nous attendent de page en page. Au final, on découvre l'histoire de la vie d'un homme que peu de personnes auront connu.




Vous avez envie de passer un moment sympathique en vous fondant dans cette "drôle" d'histoire alors vous avez fait le bon choix. Ne vous fiez pas aux apparences et attachez-vous aux personnages. Ce roman ne vous chamboule pas mais vous permet de vous évader dans l'histoire de la vie privée de Christophe Madigan, le défunt. C'est une très  bonne lecture qui vous laisserait même dans la réflexion : et moi, si j'avais été à la place d'Andy, comment me serais-je comporter ? 


Merci à TOPLECTEUR France Loisirs pour l'envoi de ce livre. 


Petite note (Wikipedia)...

Nicholas Shakespeare (né le 3 mars 1957 à Worcester) est un romancier et biographe anglais.
Le 4 octobre 2008, Franck Pupunat le cita dans Motion F présentée par Franck Pupunat1. Le 22 janvier 2012, François Hollande, le confondant avec le célèbre dramaturge William Shakespeare, reprit cette citation dans un discours au Bourget : « Je me permets de citer Shakespeare, ils ont échoué parce qu'ils n'ont pas commencé par le rêve. »  => MDR !!!



Ma note : 4/5

2 commentaires:

  1. Ta critique me donne envie de lire ce livre...
    Je me le note (dès que j'aurais un peu liquidé ma PAL)
    Lou

    RépondreSupprimer
  2. tu en avais parlé sur le forum aussi, déjà noté sur ma LàL.

    RépondreSupprimer