dimanche 15 avril 2012

Wasurenagusa... ne m'oublie pas.


Présentation de l'éditeur

Après un premier mariage raté, Kenji Takahashi découvre qu'il est stérile. Accablé, il quitte la maison familiale. Seule compte encore pour lui sa nurse, Sono. Lorsqu'il fait la connaissance de Mariko, qui vit seule avec son fils Yukio, il en tombe amoureux et l'épouse contre l'avis de ses parents, qui le déshéritent. Quarante-six ans plus tard, retraité et affaibli, il recherche les traces de Sono. Au moment où il retrouve sa tombe, sur laquelle est inscrit le nom de la fleur de myosotis (wasurenagusa), il découvre le secret de ses origines et le malheur qui a frappé ses parents. (Amazon)

Mon avis : 

Une oeuvre qui met en valeur la vraie sensibilité japonaise. On est touché par l'histoire... qui a dit que les Japonais étaient rudes , froids et sans coeur ? Ici, vous avez la preuve du contraire. D'ailleurs, le Japonais n'est pas insensible, il a juste une façon différente de s'exprimer et de montrer ses sentiments. Bien entendu, les non-dits dans les familles ont toujours existé. 
J'ai hâte de découvrir les autres tomes... 

Ma note 5/5

2 commentaires:

  1. Tu vas te régaler autant qu'avec celui ci......ce fit des coups de cœur pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. oui oui, de plus, la traduction en français a l'air d'être fidèle au texte original ^^
    je te tiens au courant pour la suite
    biz

    RépondreSupprimer