dimanche 26 octobre 2014

L'affaire Toutankhamon.

Un jeune peintre animalier désargenté, qui se transplante en Egypte et devient, à dix-huit ans, archéologue... Un lord milliardaire, épris de voyages et d'aventures... Quelle occasion pouvait bien réunir ces deux êtres, aux antipodes l'un de l'autre ? Non pas une occasion, mais un pharaon au masque d'or qui, depuis des millénaires, reposait dans les ténèbres d'un tombeau inviolé, au coeur de la Vallée des rois, site étrange et grandiose où la vie est inséparable de la mort et où les hommes, ici plus qu'ailleurs, ne cessent de rêver... Carter l'archéologue et Carnarvon le mécène vont tomber amoureux de l'Egypte et de la Vallée, arracher Toutankhamon à l'oubli, malgré la guerre, malgré les jalousies, malgré les ambitieux, les envieux. C'est l'Affaire Toutankhamon. Une affaire qui exacerbe les passions, déchaîne les convoitises et se place entre roman policier, roman d'aventures et roman de moeurs. Toutankhamon, lui, ne se contente pas d'une résurrection qui doit tout à Carter et à Carnarvon. Environné de malédiction, il devient la grande vedette de l'actualité et l'objet de toutes les convoitises. L'Affaire Toutankhamon : un demi-siècle de drames, de folies, au long d'épisodes plus hallucinants et plus vrais les uns que les autres. La dimension d'une légende épique où rayonnent l'amour, la soif d'absolu, l'or et l'éternité. Christian Jacq traite cette histoire unique avec la rigueur d'un grand historien et l'inspiration d'un visionnaire. (Amazon)

Mon avis :
Cela faisait bien longtemps que je n'avais ouvert un Christian Jacq. Toujours égal à lui-même et amoureux de l'Egypte, ses récits sont fascinants malgré quelques longueurs dans ce roman. Non seulement on voyage à travers la vielle Egypte mais on vit aussi en parallèle la Première Guerre Mondiale sans trop rentrer dans les détails, juste ce qu'il faut. Les personnages sont attachants et parfois énervants selon leur position dans cette histoire. Ce roman n'a pourtant pas été écrit hier mais on garde le même plaisir à la lecture.

Ma note : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire