samedi 26 décembre 2015

Terre et cendres = Atiq Rahimi

Un pont, une rivière asséchée dans un paysage désolé, la guérite d'un gardien mal luné, une route qui se perd à l'horizon, un marchand qui pense le monde, un vieillard, un petit enfant, et puis l'attente. Rien ne bouge ou presque. Nous sommes en Afghanistan, pendant la guerre contre l'Union soviétique. Le vieil homme va annoncer à son fils qui travaille à la mine qu'au village tous sont morts sous un bombardement. Il parle, il pense : enfer des souvenirs, des attentes, des remords, des conjectures, des soupçons... C'est une parole nue qui dit la souffrance, la solitude, la peur de n'être pas entendu. Terre et cendres, porté à l'écran par Atiq Rahimi, a obtenu au Festival de Cannes 2004 le prix " Regard vers l'avenir ". (Amazon)

Mon avis :
L'écriture d'Atiq Rahimi est terriblement poignante. On retrouve le style de Syngué sabour (Pierre de patience) où tout est "pensée". Le narrateur s'adresse directement au personnage. Le "Tu" employé est très émouvant.
ce petit livre se lit vraiment vite mais l'intensité que l'on en ressent est profonde. La scène ne dure qu'à peine 24 heures et on a l'impression que cela dure toute une existence. Elle est là, la force du style de l'auteur. D2cidément, j'aime cet auteur.

Ma note : 5/5

1 commentaire:

  1. Je le note et le lirai très probablement. Merci de cette découverte. Bisous

    RépondreSupprimer