dimanche 5 décembre 2010

Les Cinq quartiers de l'orange de Joanne Harris



Lorsque Framboise Simon revient dans le village de son
enfance sur les rives de la Loire, personne ne reconnaît
la fille de la scandaleuse Mirabelle Dartigen, tenue pour
responsable de l'exécution de onze villageois pendant
l'occupation allemande, cinquante ans auparavant.
Framboise ouvre une auberge qui, grâce aux délicieuses
recettes de sa mère, retient l'attention des critiques, mais
suscite les jalousies de sa famille. Le carnet de recettes de
Mirabelle recèle des secrets qui donneront à Framboise la clé de ces années sombres. Peu à peu, elle découvrira la véritable personnalité de sa mère, parfois si tendre,
maternelle et sensuelle, subitement cruelle et tourmentée. En temps de guerre, les jeux d'enfants et les histoires
d'amour ne sont pas toujours innocents. Leurs conséquences peuvent même être tragiques.(Amazon)

Tout au long du livre, oui, du début jusqu'à la "presque fin" j'ai ressenti beaucoup de lourdeur, un poids causé par un secret jamais dévoilé, un secret longuement gardé. Un secret de douleur, de souffrance, de nostalgie... on vit cette histoire à travers les yeux de Framboise,à travers son souffle. Elle nous raconte l'histoire de sa mère qu'elle n'a pas su aimer et sa propre histoire. 
Elle en voulait à sa mère pour son autorité, son amertume et son manque de tendresse. Elle la torturait en cachette... Nous savons tous que les yeux d'enfants demeurent souvent aveugles.
Cela se passe dans un petit village près d'Angers en 1942. C'est la guerre, les Allemands occupent la France, certains Français vivent plus ou moins librement quand d'autres vaquent à leurs magouillent. "A la guerre comme à la guerre",dit-on.
Mais qui est au courant de ce que fait son voisin ? Résistant ? Collabo ? Innocent ? Les secrets s'installent au sein des villageois, la haine prend le relai car on ne sait plus qui accuser de quoi... et dans les familles aussi il se passent de drôles de choses. Framboise lit avec attention le journal intime qu'elle a hérité de sa mère. Son Album contient des recettes de cuisines mais aussi il retrace la vie qu'elle a menée...
Cette histoire pourtant lourde et grave se lit avec une facilité déconcertante. On a envie de connaître le secret que cachait cette femme car ce n'est qu'à la fin qu'il explose, qu'il voit le jour.
Une œuvre dont l'histoire est menée avec finesse et intelligence. Pas un instant, je me suis ennuyée.

Ma note : 5/5

2 commentaires:

  1. Encore un à rajouter à ma LàL ! Merci de ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Arf !! C'est une terrible torture !! Mouarf!
    Merci à toi ^^

    RépondreSupprimer