lundi 3 octobre 2011

L'hôtel des ombres, Jean Touyarot


Présentation de l'éditeur
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'incroyable histoire de l'hôtel Continental à Pau qui, bien
qu'occupé par la Wehrmacht, fut un lieu d'hébergement pour de nombreux juifs en attente de
franchir les Pyrénées pour passer en Espagne. Pendant toute la Seconde Guerre mondiale, l’hôtel Continental de Pau, d’abord situé en zone libre, a recueilli des dizaines et des dizaines de réfugiés. Parmi eux, de nombreux juifs, traqués par Vichy et les nazis, qui tentaient de gagner l’Espagne toute proche et bénéficiaient de la complicité du personnel hôtelier. Tout change en novembre 1942, lorsque les Allemands décident de franchir la ligne de démarcation qui coupe la France en deux. Les soldats de la Wehrmacht réquisitionnent alors deux étages du Continental, lequel n’en continue pas moins d’héberger des familles juives entières. Pendant deux ans, jusqu’au départ des occupants, bourreaux et victimes vont alors cohabiter sous le même toit… C’est cette histoire, incroyable mais parfaitement véridique, que raconte ce livre savoureux et mémorable. Son narrateur, Jean Touyarot, fils du gérant de l’époque, avait alors une dizaine d’années. C’est donc par la voix d’un gamin du Béarn, rusé et gouailleur, mais aussi plein de naïveté, qu’on découvre au fil des pages les drames qui se sont noués et dénoués sous les lambris de cet hôtel, entre comédie et tragédie.


Biographie de l'auteur
Jean Touyarot est né en 1931 à l’Hôtel Métropole à Biarritz. Depuis il a toujours travaillé et vécu
dans des hôtels. En 1961 il succède à son père à la direction de l’hôtel Continental de Pau et
restera dans cette fonction jusqu’en 2005.

Mon avis :

Une histoire magnifique racontée avec des mots d’enfant et surtout décrit avec un regard d’enfant. Dès les premières pages, nous sommes happés par le récit si touchant et émouvant. On passe facilement du rire aux larmes, du sentiment de peur au soulagement. Tout au long de la lecture, on vit aux côtés de cette famille qui tente, au péril de sa vie, de sauver d’autres vies. L’auteur nous raconte avec tant d’affection l’histoire de son père et de son hôtel et rend hommage à nos Résistants qui ont combattu pour la France.

Cela n’est pas un roman ni un témoignage pur, il s’agit seulement d’un souvenir. Vous avez là un récit simple mais touchant d’un auteur qui ne fait que raconter son expérience pendant l’Occupation. Rien à voir avec tout ce que l’on a déjà rencontré. Au passage, il rend un bel hommage à nos Résistants.

Ce récit est un témoignage mais qui n’a rien de rébarbatif.
A travers la plume légère de l’auteur nous nous rendons compte de la peine que chacun s’est donné pour combattre l’Occupation.

Ma note : 5/5 COUP DE COEUR !!!!

2 commentaires:

  1. Un livre touchant, vrai et facile à lire.
    J'ai beaucoup aimé !
    Frédéric

    RépondreSupprimer
  2. Merci Frédéric pour ce commentaire et contente que tu aies apprécié cette lecture.

    RépondreSupprimer