dimanche 19 février 2012

Le potentiel érotique de ma femme

" On dit souvent qu'il existe des hommes à femmes, on peut considérer qu'Hector est un homme à objets. Bien loin de comparer la femme à l'objet, nous notons toutefois d'évidentes similitudes, et les angoisses de notre héros pourront se refléter dans les angoisses des infidèles, et de tous les hommes transpercés par la rareté féminine. " Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme. (Amazon)


Mon avis : 
Au début, je suis restée un peu sceptique voire dubitative. Je ne savais absolument pas où le personnage principal voulait nous emmener, et puis, on se laisse aller par l'histoire de la pauvre de ce type, plutôt pathétique... un collectionneur atteint de la "collectionnite"!! Il finit par se marier et résiste tant bien que mal à la tentation jusqu'au jour où... il pense avoir "rechuté"... la suite est hilarante, heureusement que je ne me suis pas trouvée à ce moment précis du passage (vers la du du livre) dans un lieu public!! J'étais tordue de rire...
Contente de cette nouvelle découverte !
"Les mains n'avaient pas de cerveau mais une mémoire de l'amour." Petite citation débusquée qui me plaît énormément. 


Ma note : 4/5



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire