mardi 28 mai 2013

L'appel du pied

Revue de presse
Sujet : Deux jeunes adolescents japonais se retrouvent dans le même lycée et donc dans la même classe. Leurs états d'âme vont servir de trame au récit. En effet, l'adolescent est un fan obsessionnel d'un mannequin japonais. Muré dans cet univers solitaire, il collectionne les photos, les vêtements et les gadgets de la jeune fille. Sa seule amie est une adolescente asociale et en crise mais qui le fascine car elle a eu le bonheur de croiser son idole...
Commentaire : Ce roman imprégné du désespoir de la jeunesse japonaise laisse un profond malaise après sa lecture. La vie est donc si triste, si solitaire et sans espoir. Il n'y a aucune vie de famille, ces jeunes japonais sont laissés seuls devant les vicissitudes de la vie et l'on reste mal à l'aise devant cet univers si peu compréhensible. Le style très moderne emploie le langage familier des jeunes entre eux. Il est à noter que même la conception de l'amour est vue sous un autre angle : il passe par la force et la contrainte. Finalement ces jeunes que l'on laisse si seuls partent tout doucement vers une dérive, et pourquoi pas vers la mort. En lisant ce genre d'ouvrage, on comprend le désespoir devant la vie des jeunes japonais et pourquoi il y a tant de suicide chez eux. -- www.choisirunlivre.com --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur
A dix-neuf ans, Wataya Risa est la plus jeune lauréate jamais couronnée du prix Akutagawa, le Goncourt japonais. Et l'histoire qui a conquis le jury et le public japonais n'est sans doute pas très éloignée de sa propre expérience de lycéenne, il n'y a pas si longtemps. Ce journal intime d'une jeune fille qui n'arrive pas à s'intégrer dans sa classe est au plus près des sensations, de la contradiction des sentiments qui affleurent sous la surface unie des apparences. De ces moments où l'on cherche un sol ferme sous ses pieds, pour s'aventurer à la découverte de la vie. Et lorsqu'on se sent attirée par un garçon qui vit confiné dans sa passion pour un mannequin vedette, on aimerait bien le réveiller de son rêve pour qu'il fasse ses premiers pas avec vous, sur ce chemin incertain.
Une chronique sensible, et pleine d'humour, de cet âge oscillant entre la nostalgie d'une enfance innocente et la naissance, presque malgré soi, de ce qui pourrait bien s'appeler l'amour. (Amazon)

Mon avis : 
J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'esprit de cette adolescente, un maillon solitaire. ce récit nous est présenté sous forme de monologue pour la plupart des passages. Tout en étant un récit narratif, c'est aussi un texte où l'on découvre les réflexions profondes de la jeune fille. 
Le style est particulier et je trouve courageux de s'être attaqué à une traduction comme celle-ci. Pas évident à retranscrire dans notre langue car les deux cultures sont bien trop différentes. 

Ma note : 2/ 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire