samedi 28 février 2015

Syngué Sabour = Atiq Rahimi

" Cette pierre que tu poses devant toi... devant laquelle tu te lamentes sur tous tes malheurs, toutes tes misères... à qui tu confies tout ce que tu as sur le coeur et que tu n'oses pas révéler aux autres... Tu lui parles, tu lui parles. Et la pierre t'écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu'à ce qu'un beau jour elle éclate. Elle tombe en miettes. Et ce jour-là, tu es délivré de toutes tes souffrances, de toutes tes peines... Comment appelle-t-on cette pierre ? " En Afghanistan peut-être ou ailleurs, une femme veille son mari blessé. Au fond, ils ne se connaissent pas. Les heures et les jours passent tandis que la guerre approche. Et la langue de la femme se délie, tisse le récit d'une vie d'humiliations, dans l'espoir d'une possible rédemption. (Amazon)

Mon avis :
Lourd, angoissant... mais pour autant on ne lâche pas le livre jusqu'au bout. La fin m'a fait pousser un cri... oui, on ne s'y attend pas... enfin oui et non. Je vous laisse découvrir cette œuvre.

Ma note : 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire