mardi 18 décembre 2012

Souvenirs de la cour d'assises


Quatrième de couverture
Fasciné par la machine judiciaire comme par les aperçus des replis de l'âme humaine que lui apporte son expérience de juré, l'écrivain André Gide assiste pendant plusieurs semaines à divers procès : affaires de mœurs, infanticide, vols… Dans ce texte dense et grave, Gide s'interroge sur la justice et son fonctionnement, mais surtout insiste sur la fragile barrière qui sépare les criminels des honnêtes gens.
Biographie de l'auteur
Né le 22 novembre 1869 à Paris, André Gide fait partie de l'entourage littéraire de Mallarmé et de Valéry dès 1891. Il fonde avec quelques amis La Nouvelle Revue Française en 1908, donnant trois ans plus tard aux Éditions de la N.R.F. l'une de leurs toutes premières publications, Isabelle. Par son œuvre, ses prises de position, ses nombreuses amitiés et ses voyages, il exerce durant l'entre-deux-guerres et au-delà un véritable magistère. Il reçoit le prix Nobel de Littérature en 1947 et meurt à Paris le 19 février 1951. (Amazon)

Mon avis : 
Eh bien.... on se rend compte tout de même que les affaires sont guère différentes de cette époque. Les crimes restent les mêmes mais la Justice... oui, la Justice, parlons-en.... on dirait tout de même qu'il y a davantage de discernement aujourd'hui. Heureusement !  C'est un témoignage intéressant. André Gide nous raconte, nous décrit des scènes d'audience quand il était juré... en effet, il se pose des questions quant au fonctionnement de cette justice qui, parfois, ne prend pas toujours la peine de juger avec logique...

Ma note : 4/ 5


3 commentaires:

  1. ce livre est sans doute très intéressant, pourquoi pas. Je vais le noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, tu verras, tu ne perdras pas ton temps lol.... il se lit vite. Et les commentaires de l'auteur à la fin du livre sont vraiment très pertinents.

      Supprimer
    2. Reste plus qu'à se le procurer ;)

      Supprimer