lundi 31 décembre 2012

La vie de ma mère !


Amazon.fr
Depuis la prison où il a été incarcéré, un adolescent anonyme raconte quelques épisodes de sa vie sur une cassette destinée au juge. Son père a quitté la famille, et dès son plus jeune âge, il a vécu seul avec sa mère, standardiste de nuit dans un hôpital parisien. Sa sœur, qui vit avec un Portugais, travaille dans la coiffure, et son frère aîné, dans un garage en province. Ses médiocres résultats scolaires l'envoient dans une section d'éducation spécialisée, il fait quelques progrès et tombe amoureux de Clarisse, une gamine de sixième. Mais sa rencontre avec une bande de petits délinquants va bientôt l'entraîner sur une pente dangereuse.
La Vie de ma mère raconte un fait divers banal, sans pathos d'aucune sorte. Thierry Jonquet a su habilement reconstituer la réalité sociale telle que peut la percevoir un adolescent démuni. La force de ce récit, qui donne directement la parole à un très jeune exclu, est liée à l'écriture choisie, à ce langage si spécifique aux jeunes de milieux défavorisés – comme le verlan. À telle enseigne que cet ouvrage est recommandé dans les milieux enseignants... --Claude Mesplède --

Quatrième de couverture
Ce n'est pas l'histoire de sa mère car de mère, il en a si peu. Elle n'est jamais là, elle travaille comme standardiste de nuit à Lariboisière. Elle fait de son mieux. Alors il vit sa vie tant bien que mal et la raconte dans son langage à lui, le môme des cités. Il n'est pas fort en rédaction, mais lui aussi fait de son mieux...

Mon avis :
Choquant ! Mais tellement dans la réalité. Un récit qui nous donne la chair de poule et qui nous montre à quel point les enfants des cités sont mal encadrés et peuvent rapidement "basculer" du côté "sombre" en toute innocence. Le fric ou la thune facile... c'est là le problème. 
Thierry Jonquet nous offre un échantillon de la vie d'un collégien, français, des cités avec son parler "zonard" qui va bien. Accrochez-vous...la vérité! Lol....
C'est le 2e livre que je lis de cet auteur qui démontre la "pauvreté" de l'ambiance stagnante des cités françaises. Je ne peux pas dire que cette lecture soit "agréable", mais utile ? Oui, il faut le savoir !! C'est terrifiant.... 

Ma note : 3,5 / 5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire