samedi 21 novembre 2015

Le grand cahier = Agota Kristof

Présentation de l'éditeur
Dans la Grande Ville qu’occupent les Armées étrangères, la disette menace. Une mère conduit donc ses enfants à la campagne, chez leur grand-mère. Analphabète, avare, méchante et même meurtrière, celle-ci mène la vie dure aux jumeaux. Loin de se laisser abattre, ceux-ci apprennent seuls les lois de la vie, de l’écriture et de la cruauté. Abandonnés à eux-mêmes, dénués du moindre sens moral, ils s’appliquent à dresser, chaque jour, dans un grand cahier, le bilan de leurs progrès et la liste de leurs forfaits.
Le Grand Cahier nous livre une fable incisive sur les malheurs de la guerre et du totalitarisme, mais aussi un véritable roman d’apprentissage dominé par l’humour noir. (Amazon)

Mon avis :
De la cruauté et de la méchanceté autant présente... est-ce possible ?
J'ai eu du mal avec cette lecture que j'ai très vite terminée. Je n'ai pas bien saisi le message qu'a voulu nous délivrer l'auteur. La déchéance ? Le désespoire qui pousse à faire le Mal ?  Dénoncer la guerre et la rendre coupable de tous ces actes ?
Drôle d'oeuvre qui laisse un goût amer une fois la lecture achevée.

Ma note : 2,5/5

1 commentaire:

  1. ton résumé laisse songeur effectivement. Pourquoi autant de méchanceté ? C'est un livre pourtant très réputé mais je passe mon tour.

    RépondreSupprimer