mardi 10 novembre 2015

Vita Brevis = Jostein Gaardner

Dans une librairie de Buenos Aires, une liasse de feuillets manuscrits très anciens est découverte. Il s'agit d'une longue lettre d'une certaine Floria Emilia, adressée à Aurèle Augustin (l'auteur des Confessions). Floria, qui vécut avec Saint Augustin une véritable passion, fut finalement rejetée par ce dernier. Et l'amante révoquée ne sait comment reconquérir celui qu'elle aime : ma rivale n'était pas une autre femme et je ne pouvais pas la voir, elle était un concept philosophique... Elle était la rivale de toutes les femmes, l'ange de mort de l'amour. Jostein Gaarder, l'auteur du Monde de Sophie, nous livre ici un portrait de Saint Augustin, étayé par des passages des Confessions, où le célèbre philosophe n'a pas forcément le beau rôle... (Amazon)

Mon avis : 
C'est le moins qu'on puisse dire ! Non, il n'a pas le beau rôle, notre illustre St Augustin. Heureusement, finalement, que Floria est là pour nous dévoiler le vrai visage d'Aurèle son amoureux d'antan. Chaque page, chaque ligne, chaque tournure est un délice. Floria ne mâche pas ses mots et parvient avec grandeur et dextérité à nous décrire un Aurèle Augustin dans son apparat le plus simple. ce qu'il était avant de devenir "Saint Augustin". Elle lui fait manger ses "Confessions" jusqu'à ce qu'il en ait une indigestion... en supposant que ce dernier se soit penché sur les écrit de son ancienne compagne. 
Floria a beaucoup d'humour mais elle sait toucher là où sa fait mal. 

Ma note : 5/5++ Coup de coeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire