mercredi 1 septembre 2010

Martiens go home (Fredric Brown)

Martiens go home
Frédric Brown
"Salut Toto ! Salut Chouquette !", voilà les mots prononcés lors de la première rencontre entre un martien et un homme. L'étonnement et l'émerveillement vont être cependant de courte durée. En effet, les petits hommes verts ne sont pas du tout comme nous avions pu les imaginer jusqu'à présent. Malpolis, prétentieux, indécents, curieux à l'extrême, ils sont tout simplement insupportables. Ils prennent, de plus, un malin plaisir à révéler les secrets les mieux gardés. Grâce au "couimage", ils sont insaisissables et se déplacent instantanément où ils veulent. Seuls les psychiatres et les pharmaciens profitent de leur arrivée. Lorsqu'on leur demande pourquoi ils sont là, ils répondent : "Qu'est-ce que les gens vont faire dans les zoos sur ta cochonnerie de planète ?"Que pourra bien faire un auteur de science-fiction en mal d'inspiration, un marabout africain ou un portier de Chicago face à ce fléau impitoyable. Brown, qui excelle dans l'art du coup de théâtre et de la chute, nous propose une oeuvre absolument "loufoque" ! Un grand moment de rire et de détente pour tous. (Amazon)

Ecoutez, j'ai trouvé ce petit livre par hasard en lisant une critique d'un autre bouquin... je suis allée voir à la biblio s'ils l'avaient et..... voilà !
En tout cas, si tout le livre garde l'ambiance des premières pages, alors, ça promet vraiment !!
Je repasserai vous en parler, les Toto et Chouquette !!
.... bon, alors... comment vous dire.... euh... j'ai trouvé le début très prometteur et puis au fil des pages, je n'ai plus retrouvé l'humour du début.
Bon, ok, il y a une espèce de "recherche médicale" sur le plan psychologique... les humains deviennent tous complètement fous à cause de cette invasion martienne. Les petits hommes verts sont des créatures arrogantes, insolentes, moqueuses, et tout ce qu'on veut. Le personnage principal qui est un écrivain de science fiction ne peut plus écrire sur ce thème. Il devient "fou" à son tour mais pas dans le sens que l'on penserait car selon lui, il n'y a pas de martiens... ah... bon... ok....
Bref, ce bouquin ne m'a pas beaucoup emballé.


Note : 3/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire