mardi 29 mars 2011

L'Ami retrouvé


Présentation de l'éditeur

Stuttgart, 1932, Hans Schwarz, fils d'un médecin juif, rencontre Conrad von Hohenfels, issu d'une famille aristocratique à l'histoire prestigieuse. Tout les sépare et, pourtant, une amitié naît, exceptionnelle, exigeante. Mais déjà, avec la montée du nazisme, grondent des rumeurs de haine. Hans, exilé aux Etats-Unis, s'efforcera d'oublier son passé. Un passé qui se rappellera à lui un jour. Une poignante histoire d'amitié rendue impossible par un contexte historique tragique et terrifiant. Fred Uhlman dénonce l'horreur du nazisme.(Amazon)

Mon avis : 
La légèreté de l'écriture nous permets d'aborder ce sujet assez facilement. D'ailleurs, il est question d'amitié même si la période à laquelle vivent les deux amis ne leur permet pas de se côtoyer en toute liberté. Un mur invisible s'est érigé entre eux. Le désir de faire plus ample connaissance est fortement marqué chez Hans (le narrateur). Mais un jour, il réalise que son vœu ne pourra se réaliser, son ami est issu d'une famille pro hitlérienne.
La montée en puissance du régime nazi a poussé les parents de Hans de l'envoyer loin de l'Allemagne afin qu'il soit en sécurité... la guerre éclate quelques années plus tard, son ancien lycée lui envoie un registre des anciens élèves morts à la guerre et c'est là qu'il comprend et réalise que son ami Conrad était un ami de cœur, un ami comme jamais il pensait avoir : il est mort exécuté suite à sa participation à la tentative d'assassinat contre Hitler...Tout au long de ce récit, on est happé par la théorie du père de Hans qui ne cesse de proclamer l'égalité entre chaque individu et peu importe qu'il soit juif, catholique ou autre, là ne sont que des étiquettes que l'on colle à chacun. Et qu'en bon patriote allemand et respectant son pays, il est persuadé que, même juif, il sera respecté et reconnu comme étant un loyal citoyen....
La suite des évènements, nous la connaissons tous. 

Ma note : 5++/5

1 commentaire: