vendredi 26 août 2011

La pierre et le sabre

Dans le Japon du XVIIe siècle, le jeune Takezó devient le samouraï Miyamoto Musashi et n'a plus qu'un seul but : tendre à la perfection. Dépasser ses sentiments et persévérer pour s'améliorer, se perfectionner et parvenir à comprendre le sens profond de la vie en développant son art, l'art du combat. Duel après duel, il crée son propre style. Son parcours initiatique, mariant aventures, amour et quête de soi, nous entraîne dans une grande fresque épique. Un chef-d'œuvre !

Biographie de l'auteur

Né au Japon en 1892, il publie à vingt ans ses premiers textes dans des revues de Tokyo. Sa carrière littéraire féconde fera de lui l'un des plus grands romanciers japonais du XXe siècle. Eiji Yoshikawa meurt en 1962, couvert de gloire.(Amazon)

Mon avis : 

J'ai carrément été séduite par l'histoire. Un récit captivant où l'on suit le parcours de ce jeune samouraï qui a survécu à la terrible guerre de Sekigahara. Une guerre qui a marqué le Japon. Cette bataille qui s'est déroulée en octobre de l'année 1600 est un évènement majeur de l'Histoire du Japon. Elle marque la fin de l'époque Sengoku et le début de l'époque Edo, une bataille qui ouvrit le chemin du shogounat pour Ieyasu.
L'apprentissage de Takezo, devenu Musashi, doit lui permettre de devenir un grand samouraï. Il part à la conquête de la Voie du Sabre. Il apprend seul et par la force des choses une technique qui lui appartiendra. Musashi est fort, trop fort mais pas assez méthodique selon lui. Il rencontrera les plus grands maîtres du sabre et les terrassera les uns après les autres. Musashi en parfaite harmonie avec l'Univers ne s'autorise aucune faiblesse de l'âme ni du coeur. 
Je ne me suis pas ennuyée à un seul moment... J'ai hâte de lire le 2e tome !!

Ma note : 5++ Coup de coeur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire