vendredi 26 août 2011

Palimpseste

Drame écologique, guerre nucléaire, catastrophe naturelle. A plus ou moins long terme, toute civilisation est vouée à disparaître. Cela s'est d'ailleurs produit des millions de fois depuis la formation de notre planète. Pour préserver l'humanité de ces inévitables apocalypses, des agents venus d'un lointain futur voyagent tout au long de l'histoire de la Terre : à chaque fin du monde, ils sauvent ce qui peut l'être, et permettent ainsi à notre espèce de renaître de ses cendres. Mais toute intervention sur l'histoire a des conséquences, parfois tragiques... Pierce est l'un de ces agents, un patrouilleur du temps promis à une brillante carrière. Pourtant, sa vie bascule le jour où sa famille et l'époque qui l'abritait sont "effacées" par une nouvelle version de l'histoire, tel un palimpseste. Son seul espoir réside à la fin des temps, où sont archivés tous les pans disparus de l'histoire. Dans l'infini des possibles, retrouvera-t-il celle qu'il aime ?(Amazon)

Mon avis :

Je suis à la traine, en retard... j'ai beaucoup peiné à lire ce livre.
Je vous explique :

Je ne suis pas du tout une adepte de SF mais au regard du nombre de pages de cet ouvrage je me suis dit que c'était une occasion à ne pas rater pour une nouvelle tentative : lire un SF.
J'ai commencer ce roman sans arrière pensée aucune, avec un esprit plutôt positif. Seulement voilà, très vite je me suis aperçu que je n'arrivais pas à entrer dans cet univers qui m'est complètement abracadabresque. Du vocabulaire qui ne me dit rien, un univers qui ne m'inspire pas, en fait, je n'arrive pas à visualiser les scènes. J'ai bien compris qu'il s'agissait de contrôler l' Histoire en réimplantant une vie humaine (euh... c'est bien ça?)
J'ai recommencé 3 fois, rien à faire.... pas moyen de m'y imprégner.

Quoi qu'il en soit, je remercie de tout coeur PartageLecture et l'éditeur de m'avoir permis de relever ce challenge qui malheureusement n'a pas porté ses fruits. Ce fut tout de même une expérience à vivre ^^ et quelle expérience !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire