dimanche 2 septembre 2012

Le meilleur ami de l'homme

Les vingt nouvelles jusqu'à présent inédites qui composent ce recueil restituent quelque cinquante années de création highsmithienne. Textes de jeunesse ou de la maturité, ce sont de petits bijoux littéraires, aux écrins finement ciselés par la patte si particulière d'une Patricia Highsmith qui maîtrise étonnamment son art dès son jeune âge. Comme à son habitude, l'ordinaire bascule dans l'extraordinaire, chacune des faiblesses des personnages est savamment exploitée avec un indéniable souci d'économie dramatique. Drôle mais souvent cruelle, égratignant au passage l'image édulcorée d'une Amérique forte de ses valeurs, Patricia Highsmith esquisse les personnages et les thèmes de prédilection qui hanteront ses grands romans. On y découvre notamment l'ébauche expiatoire d'un Tom Ripley ou des figures féminines proches dans leur construction de l'héroïne du Journal d'Edith.  (Amazon)

Mon avis : 
Je me suis régalée à lire chacune de ses nouvelles et ce... en piochant au hasard. Voilà un auteur que j'aime beaucoup. Ça change de ses romans policiers mais le côté descriptif au niveau psychologique reste succulent ^^ Ses personnages sont bien sculptés.

Ma note : 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire