samedi 30 octobre 2010

Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites

Avec "Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites", Marc Levy revient au style de roman qui l'a fait connaître : une comédie romantique, pleine de suspense, mais aussi de tendresse, d'humour, et teintée de merveilleux. C'est peut-être de "Et si c’était vrai" que ce roman est le plus proche, pour le côté fantastique – mais l'intrigue repose sur une idée plus originale. On y trouve la profondeur des sentiments de "Où es tu ?", et le rythme trépidant de "La Prochaine fois". Au cœur de cette nouvelle histoire : la relation entre un père et sa fille, et l'histoire d’un premier amour… Un père disparu surgit dans la vie de sa fille de façon un peu surnaturelle… C'est le début d'une conversation entre eux deux, et d'un voyage qui va les mener de New York à Berlin en passant par Montréal – à la recherche de l'homme dont l'héroïne fut éperdument amoureuse quand elle avait vingt ans… 

 

Julia est une jeune femme impulsive qui nourrit en elle une colère farouche envers son père qui a été trop absent mais ce qu'elle n'a pas su voir, c'est le regard empli d'amour qu'il posait sur elle. Anthony, son père est un homme posé et sûrement très discret. Il vient a décéder deux jours avant le mariage de sa fille qui va être obligée d'annuler la cérémonie pour enterrer son père. Tout au long du roman, l'auteur met en premier plan la colère la jeune femme contre son père, même mort. Anthony a eu une idée géniale qui est la conception d'un androïde à son image programmé tel qu'il était de son vivant.... une solution de permettre de vivre intensément quelques jours auprès des siens afin de pouvoir "dire tout ce qu'ils ne sont pas dit".

J'ai trouvé cette idée sympathique car il est vrai que bien souvent nous regrettons de ne pas avoir fait ceci ou cela avec telle ou telle personne  à présent décédée. La perception erronée des choses nous noie dans une colère noire dont on a bien du mal à nous débarrasser.

Un roman tendre et plein d'émotion digne d'un Lévy, tel qu'on l'apprécie ! C'est une fois de plus qu'il parviendra à nous faire rêver et peut-être garder espoir.


Ma note : 5/5

2 commentaires:

  1. J'ai juste trouvé dommage d'avoir deviné le dénouement avant la fin... Mais une lecture très plaisante, sans prise de tête.
    Du Levy, quoi ! ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui? Eh bien, moi, jusqu'à la fin, je me suis fait prendre ^^ mouarf

    RépondreSupprimer