vendredi 26 avril 2013

Après le tremblement de terre


Atypique, Haruki Murakami l'est à bien des égards. Né à Kobé en 1949, ce lettré qui a étudié la tragédie grecque se prend de passion pour les États-Unis. Il ouvre un club de jazz à Tokyo. Ce n'est pas assez. Il part en Amérique et devient le traducteur de Fitzgerald et Carver en langue japonaise. Il écrit aussi. Déjà cinq romans, parmi lesquels L'éléphant s'évapore, paru au Seuil. 
Après le tremblement de terre est un recueil de nouvelles inédites, écrites en 1995, sous le choc du tremblement de terre de Kobé. Murakami pose dans chacune de ces six nouvelles un rapport avec l'événement tragique. Mais l'écrivain en dégage un autre sens. Pour la femme de Kamura, le tremblement vu à la télévision lui fait comprendre que son mari ne lui apporte plus rien. Elle le quitte, sans dire un mot. L'évocation du tremblement peut à l'inverse faire surgir chez d'autres personnages le sentiment amoureux ou encore, plus curieusement, le fantastique, comme dans cette nouvelle où une grenouille géante vient avertir un petit employé médiocre de l'imminence de l'événement. L'écriture de Murakami est étonnante, combinant le vide et le plein. On sent que l'auteur s'efforce à l'épure, mais que la puissance émotionnelle est là, extrêmement vive, à l'image de ces deux personnages qui décident un soir, devant un feu de camp, de mourir ensemble et finalement s'endorment. Une leçon de vie et de style. --Denis Gombert --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
Présentation de l'éditeur
Un mois après le tremblement de terre de Kobe en 1995, les secousses continuent dans le coeur des Japonais... Les séismes intérieurs déplacent les solitudes ordinaires, réveille les consciences endormies ou ravive le feu de la vie. A travers six variations, Murakami effleure, avec une infinie délicatesse, la faille intérieure présente en tout être. (Amazon)

Mon avis : 
C'est un auteur qui a une culture littéraire assez dense, d'ailleurs, souvent il cite des noms de grands auteurs comme Jack London, Nietzsche et autres. 
C'est un recueil de nouvelles. Des nouvelles dans lesquelles le tremblement de terre de Kobe de 1995 est souvent cité. Des récits qui n'ont ni queue ni tête mais qui se lisent plus ou moins bien car l'auteur nous force à aller jusqu'au bout. Beaucoup de questions existentielles sont évoquées. 
Que dire de cette lecture ? Murakaimi Haruki est un auteur au style "étrange" qui nous livre un certain suréalisme qui ne nous laisse pas indifférents; Il a l'art de laisser un "après-goût" une fois la lecture terminée.  

Ma note : 2,5/5

2 commentaires: